L'Ostéopathie, trois temps vers le bien-être

L'anamnèse : Il s'agit d'un interrogatoire médical qui permet à l'ostéopathe de déterminer dans un premier temps si le motif de la consultation se situe dans son domaine de compétences. Dans le cas contraire ou en cas de doute, il pourra faire certains tests confirmant ou infirmant son hypothèse et/ou redirigera le patient vers le ou les professionnels de santé adaptés. S'il peut prendre en charge la plainte, l'ostéopathe recherche alors dans son questionnaire des informations lui permettant de faire un diagnostique ostéopathique. Celui-ci consiste à trouver la cause originelle ayant entrainé la douleur.

Les tests : Une fois le motif cerné, l'ostéopathe test en fonction du diagnostique ostéopathique les différentes structures du corps. Il recherche ainsi les zones « bloquées » ou en restriction de mobilité (nommées lésions ostéopathiques) qui ne communiquent plus de manière optimale avec le reste du corps et donc entraîne l'adaptation et/ou la compensation parfois douloureuse des autres parties de l'organisme. C'est comme dans la vie, « c'est celui qui bosse pour celui qui ne fait rien qui gueule! ». Nous comprendrons donc pourquoi l'ostéopathe peut aller voir une cheville pour des douleurs cervicales.

Le traitement : A la lumière de son anamnèse et de ses tests, l'ostéopathe dispose d'un vrai panel d'outils adaptables et adaptés à la situation. Ce « couteau-suisse » de techniques lui permettent de lever au mieux les lésions ostéopathiques qu'il aura trouvé.

A la suite de la séance : Il n'est pas rare que le patient ressorte de la séance « sur un nuage » ou totallement fatigué après quelques temps. Le corps a besoin d'un peu de temps pour prendre en compte le nouvel état d'équilibre bénéfique qu'il vient de recevoir. Ce temps est variable suivant les personnes et prend en général entre 24 et 72 heures pour afficher un résultat net. Il n'est pas inquiétant que des douleurs ou des changements inhabituels apparaissent pendant cette période. Les douleurs sont fréquemment dues aux toxines (préalablement stagnantes dans les zones « bloquées » qui libérées par l'organisme vont se répandre par exemple dans les muscles (sensations de courbatures). N'hésitez donc pas à boire beaucoup d'eau. Cela dit, en cas de réelle exagération des symptomes, rappelez votre praticien qui saura vous conseiller. Notons qu'il serait présomptueux d'affirmer l'efficacité à 100% de l'ostépathie. Le corps a besoin de temps pour prendre en compte les changements d'équilibre et dans certains cas, une ou deux consultations supplémentaires peuvent être demandée afin de continuer la séance.